Page précédente

Le Poème du mois : notre sélection

Le poème du mois - L'Etrave revue de Poètes Sans Frontières - Notre sélection

É 

Le poème du mois.
 

Une sélection est faite chaque mois de deux poèmes, parmi tous ceux que nous recevons l’un en vers réguliers, l’autre en vers libres, et ils sont publiés dans cette page qui leur est réservée.
Ami poète, prends ton luth et nous donne un ...chef d’œuvre !



                   

                                Le mystère de la vie

Qu'on soit savant, inculte, agnostique ou croyant,
Pour chaque esprit la vie est un profond mystère.
C'est le pourquoi surtout qui paraît défaillant
Lorsque l'on veut savoir ce qu'on fait sur la terre.

On naît, on croît, on meurt : humain, plante, animal.
Le soleil nous répand sa chaleur sa lumière.
Car notre astre, sans lui, n'étant qu'un minéral
Ne pourrait plus tenir sa place singulière.

Le poète a, parfois, tenté de dévoiler
Cette énigme à partir d'images comme échange.
Mais ses vers sibyllins n'ont fait que la frôler
Comme on effleurerait le bord d'une aile d'ange.

Ce problème, pour moi, n'est pas vraiment vital.
Il est plus important d'avoir l'inquiétude
De ce que l'on devient après l'instant fatal :
L'éternité de l'âme est-ce une certitude ?

                                                                            Jean-Marie Ladsous




            L'oiseau immortel


Je suis l'oiseau sans gloire.
Humble et silencieux, au sol je fais mon nid
Et sans oser chanter, veille sur ma couvée.

Je suis l'oiseau courage.
Si l'orage a noyé mon refuge une nuit,
Au matin je m'ébroue et refais mon abri.

Je suis l'oiseau de larmes,
Souvent bien lourd du poids de ceux que j'aime trop,
Mais je cache mes pleurs et souris à demain.

Je suis l'oiseau de joie.
Vers le ciel de clarté je jaillis du sillon,
M'offrant à l'Infini dans un cri d'allégresse.

Je suis l'oiseau de paix,
Mais je ne plane pas sur le chaos du monde
En portant dans mon bec le rameau d'olivier.

Je suis l'oiseau de vie.
Quand ils m'auront tué dans leur violence aveugle
Et que je replierai mon aile ensanglantée

Un autre volera,
Un parmi mes petits, qui aura bien grandi,
Pour que survive encore la folle humanité.

             Je suis une alouette,
             On m'appelle Espérance.

                                           Marie-Claire Melchior

Informations Légales | ABC DEv. 1.6.7
Réalisé par  ABC IDEA
Contacter EuroCanin - Pension pour chiens en Yvelines 78Localiser EuroCanin - Pension pour chiens en Yvelines 78