Page précédente

Actions passées et présentes

Poètes Sans Frontières actions passées et présentes

Nos actions passées


Au Burkina Faso

Ce fut notre première action
 : la construction d’un collège à Kokologho, un village dont les enfants devaient parcourir ... 100 kms pour se rendre au collège le plus proche ! Huit classes, une salle des professeurs, un bâtiment administratif ( quatre bureaux et une salle de documentation ) un terrain de sport et des sanitaires. Dès la première année, l’établissement a pu accueillir les élèves de 6ème et de 5ème l’année suivante ceux de 4ème et de 3ème. L’adjonction d’un bâtiment pour l’inspection a eu pour effet de transformer le collège en centre d’examen et de l’étendre en lycée avec deux classes de plus.
 


Au Cambogde

Un Centre d’accueil à Phnom Phen pour enfants laissés à la rue en danger moral et physique, menaçait de fermer pour manque de moyens. Nous avons pris en charge son financement jusqu’à rétablissement de sa situation. Les enfants accueillis bénéficiaient d’un minimum sanitaire et recevaient une formation professionnelle en vue de leur réinsertion. Ils sont ainsi enlevés aux dangers de la rue et aux marché du sexe. Une fois réintégrés dans la vie active, ils ont acquis un métier et peuvent mener une vie normale parfois même retrouver leur famille.
 




Au Liban

Pendant la guerre, "Poètes sans frontières" s’est engagée dans une action d’aide au enfants victimes : les poètes ont participé à la publication d’un livre : « Cent poèmes pour la paix au Liban » qui fut vendu jusqu’aux états Unis ! au profit d’un centre d’accueil à Beyrouth. 
Pendant cette guerre que d’aucuns n’ont oubliée, des milliers d’enfants ont été jetés sur les routes, des centaines d’associations les ont recueillis et protégés.  Nous nous sommes associés à ces actions en finançant un de ces centres d’hébergement où se cotoyaient enfants chrétiens et musulmans.

 





En Inde

Aide à la construction de trois écoles maternelles pour enfants exposés aux danger de la rue et des prédateurs. Il s’agit là encore d’arracher de tout jeunes enfants aux prédateurs en les regroupant pendant la journée où les parents sont absents et en assurant leur hébergement. Trois écoles maternelles ont ainsi pu être créées pour accueillir chacune une cinquantaine d’enfants.
 




En Haïti

A la suite du séisme suivi de graves inondations, « Poètes sans Frontières » a aidé au financement de la reconstruction d’une école à Jacmel et à son équipement. Il ne restait plus rien que décombres et gravats. Notre correspondante Monique Poulard et son mari médecin cardiologue Ernst Poulard ont assuré la liaison avec les responsables locaux et le suivi des travaux : reconstruction, équipement et mise en place d’un ramassage scolaire avec l’achat d’un bus. Monique Poulard a profité de ses    séjours à Jacmel pour donner des conférences et des récitals poétiques dont les haïtiens sont grands amateurs.
* cliquez sur la photo
 



Et actuellement, en ...France.

« Poètes sans frontières » s’engage aux cotés de « S.O.S Familles d’accueil » dans ses actions de secours aux migrants. L'association est née d'une rencontre le 5 janvier 2015 entre Sylvie Chamard et un groupe d'une centaine de réfugiés d'Afrique Noire. Femmes, enfants, bébés, jeunes mineurs isolés et jeunes hommes, tous arrivés en France après avoir été forcés à quitter leur pays. Sans ressources, en attendant de demander l'asile, ils trouvent un toit et un réconfort à la fois psychologique et spirituel.





 Des nouvelles de notre action....


Sylvie Chamard nous écrit :            
 Bonjour à tous !      (mai 2017)
 
Nous avons passé de bonnes vacances ! Oscar nous a rejoints la deuxième semaine !
Beaucoup de travail s’accumule pour nos jeunes. Je prépare actuellement deux dossiers, pour Joser : maintenant qu’il a un passeport de son pays qui valide définitivement son identité, nous poursuivons les démarches pour lui, en demandant un rapprochement vie privée et familiale. C’est un titre de séjour qui lui permettra de rester chez nous encore un an et sera à renouveler plusieurs fois. Pour Oscar : nous avons reçu enfin son passeport, très bonne nouvelle ! du coup nous ressaisissons le juge pour enfant afin qu’il le déclare mineur et accepte de le confier à la famille Monnery où il est si bien. Franck et Christine font des démarches d’adoption simplifiés pour Fabrice et Faman vient profiter du grand air les week end et vacances chez  Jérémie et Adeline ! Nous attendons toujours le passeport de Soma. Bakary va bientôt avoir le sien ! Pour le jeune Ibrahim, nous avons fait une saisine du juge pour enfants sur la Loire et toujours rien pour l’instant. Il va à l’école et c’est un jeune vraiment sympa ! Je vous avais dit de réserver le 18 juin jour où notre cher ami Vital Heurtebize s’est proposé d’organiser avec nous un récital de poésie à la Costette, Nous devons nous recontacter pour cet évènement mais nous aurons sûrement besoin de bras et conseils pour rendre le lieu convivial (salle du Garay). La costette nous prête la salle gracieusement, merci à eux !
En gros on ne chôme pas !


Sylvie Chamard nous écrit : 
           Bonjour à tous !      (octobre 2017)

Nous sommes toujours en attente du passeport de Soma, nous ne pouvons rien faire de plus si ce n’est prier pour qu’il arrive avant le procès du 7 novembre. Nous n’avons toujours pas de date pour le procès en appel d’Oscar : pour rappel nous avions « gagné » pour sa prise en charge mais le procureur et l’aide sociale à l’enfance ont fait appel. Une très bonne nouvelle : nous avons enfin trouvé ce qui ronge le foie et les globules blancs d’Ibrahim, et la bonne nouvelle est que la cause va disparaître après traitement à 100 pour cent. Resteront à surveiller les dégâts déjà occasionnés. Jorges a bien démarré l’école d’architecture et du coup un gros réseau s’est formé autour de lui ! nous en sommes très reconnaissants. Alexander semble bien s’habituer à son nouveau travail, il enchaîne les contrats intérimaires. Filipe a gagné son jugement en appel, ça c’est une très bonne nouvelle ! il est en première année de BTS. Modhi, quant à lui, continue de pointer trois fois par semaine à la préfecture, sans possibilité de formation. C’est très dur moralement pour lui mais il est dans une super famille d’accueil, après la rue… Nous recherchons une famille d’accueil sur saint Etienne pour Joser du 23 novembre au 23 décembre, il y a trouvé un stage à WEISS (chocolat). Bien sûr, il rentrera au Mazet les week end. Téléphonez moi ! Bonnes nouvelles de Mymouna (jeune fille de quinze ans accueillie l’année dernière) elle va à l’école et se plait bien dans son foyer. Paulo a commencé son apprentissage, c’est un très bon élément, il était en stage tout l’été dans l’entreprise. Plein d’affection à tous ! 

                                           

 

 


Informations Légales | ABC DEv. 1.6.7
Réalisé par  ABC IDEA
Contacter EuroCanin - Pension pour chiens en Yvelines 78Localiser EuroCanin - Pension pour chiens en Yvelines 78