Page précédente

Actions présentes et passées

Poètes Sans Frontières actions présentes et passées

Nos nouvelles actions :

L’aide de Poètes sans frontières à l’Ukraine

Nous avons pu remettre un chèque de 1 000 € pour l’Ukraine à SOS familles qui accueille actuellement 70 mères et enfants réfugiés et il en arrive d’autres !
Accueil de nos réfugiés

Voilà la meilleure façon de réagir !

86 familles sont arrivées à notre centre de Mazet-Saint-Voy. Femmes et enfants que nos bénévoles du centre, SOS familles d’accueil, ont aussitôt pris en charge.

Sylvie Chamard, notre présidente, nous écrit :

« Nous avons vécu 15 jours intenses : pas le temps pour manger parfois et le sommeil perturbé ! aujourd’hui nous avons autour du Mazet-Saint-Voy 18 lieux d’accueil avec plus de 70 accueillis de l’Ukraine. J’ai encore une soixantaine d’hébergements proposés en stock. La solidarité a été extraordinaire. Les personnes accueillies ont entre 15 jours et 70 ans, celle du bébé de 15 jours est arrivée hier soir, celle de la plus âgée, 70 ans, est arrivée en fin d’après-midi hier, elle est en fauteuil roulant et nous avons trouvé un logement adapté pour tous.  Je ne peux raconter tout ce que nous avons vécu, l'arrivée de ces familles à bout, fragilité, vulnérabilité de ces femmes seules avec leurs enfants, mais aussi de ses pères de familles nombreuses exemptés de guerre, heureux d’être là avec leur femme et enfants. L’émotion quand nous leur présentons leur lieu d’accueil. Là, les gestes barrières, j’avoue, je les ai complètement oubliés. Nous avons souri et pleuré avec eux serrés fort dans nos bras. »

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous adresser un chèque à l’ordre de PSF : nous acheminerons aussitôt votre don à destination.



Poètes sans frontières et le Secours populaire français :

Aide aux étudiants 

Notre association Poètes sans frontières s’est engagée aux côtés du Secours populaire français. Les urgences ont amené le Conseil d’administration de Poètes sans frontières à changer d’orientation dans ses actions : devant la situation véritablement désespérée dans laquelle se débattent les étudiants, il a été décidé de participer à l’aide alimentaire que le secours populaire leur apporte.
Il s’agit de ces étudiants de condition modeste qui, pour payer leurs études, effectuaient après les cours des travaux rémunérés grâce auxquels ils pouvaient survivre. Le Covid est passé par là : les établissements, restaurants et commerces divers ont fermé. Les étudiants privés de revenus n’ont eu d’autre solution que la soupe populaire. Pour certains ... le suicide !
La misère existait déjà dans notre pays mais nous pensions que sa prise en charge était du ressort des pouvoirs publics et non d’associations aussi efficaces soient-elles comme les Resto du cœur de Coluche. Mais avec l’épidémie, cette misère s’est encore étendue : elle touche des populations plus nombreuses de notre société, les plus fragiles évidemment dont les étudiants.
Nous avons envoyé une première aide financière (1000 euros) qui sera suivie d’autres jusqu’à ce que les pouvoirs publics se penchent sur le sort de nos jeunes envers qui toute nation digne de ce nom doit assumer un devoir de soutien matériel et moral.

 * Nous venons d'envoyer, grâce à la manifestation poétique organisée par Marie Tuyet au château de Castries, le 23 octobre dernier, un nouveau chèque de 1000 euros au profit de l'aide alimentaire
aux étudiants.

 * cliquez sur la photo pour lire l'article

Voulez-vous vous investir dans nos actions ? C’est le moment : Poètes sans frontières redouble de force et de vigueur !
Devenez ambassadeur de Poètes sans frontières dans votre ville et votre région. Vous aurez notre aide morale, matérielle et financière pour organiser toute manifestation poétique. Concours, récitals, journée du livre, ... La liste n’est pas exhaustive ! Vous serez accrédités dans vos actions par Poètes sans frontières :  une charge et un honneur !



Nos actions passées:



En France, ces dernières années.

« Poètes sans frontières » s’est engagée pendant trois ans aux cotés de « S.O.S Familles d’accueil » dans ses actions de secours aux migrants.
L'association est née d'une rencontre le 5 janvier 2015 entre Sylvie Chamard et un groupe d'une centaine de réfugiés d'Afrique Noire. Femmes, enfants, bébés, jeunes mineurs isolés et jeunes hommes, tous arrivés en France après avoir été forcés à quitter leur pays. Sans ressources, en attendant de demander l'asile, ils trouvent un toit et un réconfort à la fois psychologique et spirituel


                      


Au Burkina Faso

Ce fut notre première action
 : la construction d’un collège à Kokologho, un village dont les enfants devaient parcourir ... 100 kms pour se rendre au collège le plus proche ! Huit classes, une salle des professeurs, un bâtiment administratif ( quatre bureaux et une salle de documentation ) un terrain de sport et des sanitaires. Dès la première année, l’établissement a pu accueillir les élèves de 6ème et de 5ème l’année suivante ceux de 4ème et de 3ème. L’adjonction d’un bâtiment pour l’inspection a eu pour effet de transformer le collège en centre d’examen et de l’étendre en lycée avec deux classes de plus.
 


Au Cambogde

Un Centre d’accueil à Phnom Phen pour enfants laissés à la rue en danger moral et physique, menaçait de fermer pour manque de moyens. Nous avons pris en charge son financement jusqu’à rétablissement de sa situation. Les enfants accueillis bénéficiaient d’un minimum sanitaire et recevaient une formation professionnelle en vue de leur réinsertion. Ils sont ainsi enlevés aux dangers de la rue et aux marché du sexe. Une fois réintégrés dans la vie active, ils ont acquis un métier et peuvent mener une vie normale parfois même retrouver leur famille.
 


Au Liban

Pendant la guerre, "Poètes sans frontières" s’est engagée dans une action d’aide au enfants victimes : les poètes ont participé à la publication d’un livre : « Cent poèmes pour la paix au Liban » qui fut vendu jusqu’aux états Unis ! au profit d’un centre d’accueil à Beyrouth. 
Pendant cette guerre que d’aucuns n’ont oubliée, des milliers d’enfants ont été jetés sur les routes, des centaines d’associations les ont recueillis et protégés.  Nous nous sommes associés à ces actions en finançant un de ces centres d’hébergement où se cotoyaient enfants chrétiens et musulmans.

 



En Inde

Aide à la construction de trois écoles maternelles pour enfants exposés aux danger de la rue et des prédateurs. Il s’agit là encore d’arracher de tout jeunes enfants aux prédateurs en les regroupant pendant la journée où les parents sont absents et en assurant leur hébergement. Trois écoles maternelles ont ainsi pu être créées pour accueillir chacune une cinquantaine d’enfants.

 

En Haïti

A la suite du séisme suivi de graves inondations, « Poètes sans Frontières » a aidé au financement de la reconstruction d’une école à Jacmel et à son équipement. Il ne restait plus rien que décombres et gravats. Notre correspondante Monique Poulard et son mari médecin cardiologue Ernst Poulard ont assuré la liaison avec les responsables locaux et le suivi des travaux : reconstruction, équipement et mise en place d’un ramassage scolaire avec l’achat d’un bus. Monique Poulard a profité de ses séjours à Jacmel pour donner des conférences et des récitals poétiques dont les haïtiens sont grands amateurs.
* cliquez sur la photo
 



                                                                       *************

 

 

          
 




























                                           

 

 


Informations Légales | ABC DEv. 1.6.9
Réalisé par  ABC IDEA
Contacter PSF - L'Etrave : Poètes sans FrontièresLocaliser PSF - L'Etrave : Poètes sans Frontières