Page précédente

Vital Heurtebize

Détails
Avis
Contact
Le nouveau et magistral recueil de notre président paru en novembre 2023

" Évangile selon mon âme "Ce recueil magistral érige assurément le grand Vital Heurtebize au Panthéon des poètes immortels. Ce n’est pas qu’une parole inspirée que nous souffle le poète chevronné, c’est selon moi une leçon d’humilité adressée à tous ceux s’élançant aujourd’hui sur le chemin escarpé des Belles-lettres. En effet, la plume de Vital revêt depuis longtemps l’auréole des grands écrivains : la maîtrise de l’alexandrin classique glorifié, l’aplomb de la métaphore animée, le respect des codes inviolables et, dans le même temps, son émancipation irrévérencieuse et sublimée. La figure du poète éclaireur de son temps, prophète désigné des cieux pour délivrer la parole divine, est dans cet ouvrage parfaitement incarnée. Cependant, le poète ne se contente pas de « délivrer » une parole jalousement gardée au sommet des royaumes célestes, son génie se matérialise dans l’exploit qu’il accomplit subtilement au fil des vers : lorsque Vital Heurtebize semble appréhender son sujet, il s’attèle à le transformer : l’hérétique devient fidèle, le transfuge rejoint ses pieux rangs, le poison se révèlera remède. Qu’il est puissant, l’élan démiurgique que le poète convoque des tréfonds de son essence divine pour opérer ce merveilleux deus ex machina ! Évangile selon mon âme séduira tant le croyant que l’athée, l’agnostique que le rêveur, c’est un monde délectable qui s’offre à nous, où les accents lyriques s’enrobent du dépouillement d’un humanisme non feint. Dans son recueil édifiant, le maître relève le défi inhérent à tout prophète de son temps, comprendre les hommes du monde dans leurs plus grandes divergences et contradictions pour les réconcilier dans la plus grande unité, sous le sceau de l’harmonie universelle. Cet évangile revisité n’emprunte jamais la froideur du sermon, il possède la chaleur d’un cœur incendié de rires, d’amour, de passion et d’une foi bouleversante. Il n’est jamais une sentence irrévocable mais toujours, en revanche, une invitation sincère à s’asseoir à la même table. En amitié, fraternité, toucher du bout des doigts, jamais en vain, ce que nous avons tous en commun : cette part inaliénable de divin.
                                                                                                                                                            
                                                                                                                                                                Katia Kaloun



Il est temps

Lorsque je descendais vers le lac avec Lui
pour comprendre Jésus, il fallait peu de choses :
faire cuire un poisson du jour entre deux lauzes,
boire l’eau fraîche que nous offrait le youdi

et l’écouter parler... Sa voix n’est pas si forte
ni si grave qu’on croit, mais douce, elle descend
en toi, jusqu’au bord de ton âme, tu la sens
qui réveille à l’amour ta flamme déjà morte

Il suffisait de peu, comme encore aujourd’hui :
simplement l’écouter et ton cœur lui répondre
et laisser ton amour dans son amour se fondre,
mourir à ses côtés jusques à vivre en Lui.

Alors, n’hésite plus, réveille-toi mon frère :
enlève ta vêture et dépose ton sac.
Les œuvres des sorciers ne sont plus ton affaire :
il est temps de descendre avec Lui vers le lac.

                            Vital Heurtebize





"Le Temps des derniers jours" aux Éditions La Nouvelle Pléiade

Dans ce recueil, Vital Heurtebize constate que le monde est en crise. Quelles solutions avons-nous ? Certains y voient la fin du monde, d’autres un renouveau pour refaire une société meilleure, plus juste, plus humaine, plus vraie.
Dans un élan du cœur, le poète nous dit qu’il n’y a qu’une seule issue : celle de l’amour. Mais plutôt que de se lamenter, commenter, parler sans fin, il nous pousse à agir, et, sachant que l’avenir est entre nos mains, il en appelle à la spiritualité, celle qui coule dans nos veines, non pas celle des religions qui se sont égarées pour maintenir leur pouvoir, mais celle qui permettra de rebâtir la vie ensemble et de mettre en avant nos âmes si impuissantes face à une armée de sorciers dominateurs.
Oui, c’est le discours d’un homme âgé, qui a vu et vécu bien d’autres drames. C’est surtout le discours d’un poète sensible au monde, inquiet et parfois en colère, qui voit, de la tour du château, une civilisation en perte de spiritualité. Le poète est une vigie qui a souvent la lucidité et le verbe pour mieux exprimer nos doutes et nos craintes.
Son appel, en miroir à Jésus, nous donne à réfléchir sur notre devenir, en essayant de reprendre un sens et une démarche où l’on aperçoit une sortie du tunnel. Emportés dans une grande ellipse, nous sommes revenus aux temps primitifs, à la Genèse nous dit Vital Heurtebize, une boucle sans fin peut-être, pour mieux renaître, maintenant…

                                                                           Eric Jacquelin.


Le premier roman de Vital Heurtebize !  : "La Rabasse"

La Rabasse - Vital Heurtebize (ISBN : 2.84185.862.6 ‒ 15 €)

Un roman !   présenté par Jean Fabrezan

Nous étions davantage habitués à présenter dans notre rubrique le dernier recueil de poésie de Vital Heurtebize. Nous n’avons plus affaire au même homme !
Le poète a toujours célébré l’humanité telle qu’il la souhaitait, au filtre de sa spiritualité. Le romancier dépeint cette humanité telle qu’il la voit, à travers son regard acerbe, critique sans concession.
Nous sommes à mi-chemin entre Le Père Goriot de Balzac et la Nana de Zola. Vital Heurtebize fustige une société qui, selon lui, n’avance plus que sur trois béquilles : l’Argent, le Pouvoir et le Sexe, avec son cortège de trahisons, de mensonges, de violence et de mort.
Le tableau que Vital Heurtebize nous présente de la société est certes brossé à l’acide plus qu’à l’eau de rose, c’est le moins qu’on puisse dire ! mais, par les temps qui courent, le lecteur conviendra qu’il n’est pas tellement éloigné de la réalité.
Les deux jeunes héros de l’histoire, Marie et Vincent, sauront-ils s’imposer dans cette Société matérialiste en perte de tous ses repères humanistes ? Ou seront-ils les innocentes victimes de la perversité humaine ? La fin nous laisse pantelants !






"Je reviendrai" de Vital Heurtebize aux éditions La Nouvelle Pléiade

  Présenté par Louis Forestier professeur émérite à la sorbonne

"Cher Maître et cher ami,"

Il n’est pas donné à tout le monde de parler à la Divinité, de la tutoyer comme le font certains de vos poèmes avec beaucoup de force et de simplicité. C’est pourquoi, avançant dans votre livre, j’ai progressivement reconnu en vous un successeur du grand Victor Hugo, celui des dernières années et des beaux ouvrages mal connus que sont « Dieu » et « La Fin de Satan ».

Vous contemplez l’homme, ses misères, ses faiblesses et même ses sottises ; vous l’admonestez mais vous savez le plaindre et mettre un espoir en lui. Votre œuvre est un examen de conscience réconfortant.
De beaux vers soutiennent votre pensée et je trouve tout à fait naturel que de temps en temps viennent s’y mêler, comme dans « La condition humaine », des instants d’humour et de familiarité.
J’ai passé un bon moment grâce à vous et je vous en remercie.

Louis Forestier
Professeur émérite à la Sorbonne

L’ouvrage est vendu 15 € au profit de Poètes sans frontières. frais de port offerts.
Toute commande, chèque joint, à L’Etrave, 21 rue des Veyrières - 84100  ORANGE .
ou, si vous le préférez, vente en ligne : nos éditions : ouvrages 2021 .




Sont parus dernièrement :

"Un temps d'éternité" de Vital Heurtebize aux éditions La Nouvelle Pléiade.

Préface de Charles Verfaille.
L'inspiration de Vital Heurtebize faiblira-t-elle jamais ? Poussé par cette éternelle insatisfaite, qui ne tolère aucune halte sur son parcours initiatique, le voici arrivé à ce niveau (cet instant ?) qu'il nomme « Un temps d'éternité » et qu'il décrypte dans un recueil d'une cinquantaine de poèmes.

J'ai médité sur chacun d'eux, sans me presser de passer au suivant ; j'ai admiré les qualités de cette poésie dont la profondeur et la facilité semblent tirer profit des exigences mêmes de la prosodie pour paraître encore plus spontanée... J'ai cherché l'origine, la source de l'Idée, de la philosophie, voire de la métaphysique de cette œuvre hors norme ; elle s'adresse tour à tour aux hommes, à la bien Aimée, à Dieu et se termine par une vision prophétique de la destruction de notre cycle d'humanité, ne laissant subsister que les petits, les humbles, les repentis dans un monde à reconstruire, où Marie enfantera le nouvel enfant-dieu. La source ? Les Sages nous disent : « ne cherche pas Dieu dans un quelconque Ciel : il est en toi, dans ta conscience » : c'est vrai, mais les plus hauts degrés de la conscience ne sont accessibles qu'à l'homme élevé à un niveau suffisant d'évolution ; ainsi s'explique que la conscience de Vital, lui-même toujours bien vivant dans notre monde, s'adresse à ses congénères d'un lieu proche, mais « au-delà ». Et ce n'est que de cet « au-delà » qu'il peut parler à Dieu, de cet « au-delà » qu'il s'adresse à l'Aimée, lorsqu'il évoque l'amour qui les unira dans l'absolu de l'androgyne. Cette conscience, grosse de tout ce qu'elle a vécu dans le passé, n'oublie pas ses erreurs d'autrefois ; leurs discrets rappels sont comme un encouragement à ne pas désespérer de nos propres faiblesses humaines, et complètent d'un rameau fleuri d'authenticité, le lumineux bouquet qui nous est offert.


Sont parus dernièrement :

"Les Temps accomplis" de Vital Heurtebize aux éditions La Nouvelle Pléiade.
Préface de Charles Verfaille.

N'abordez pas trop vite ces poèmes nostalgiques d'un monde où « l'homme de blanc vêtu pansait les blessures d'un baiser d'amour ».
Attardez-vous d'abord et méditez sur le rêve de Booz qui les annonce : en Booz, depuis la terre, les pieds, les mains, monte une chaleur, monte Cela, qui, franchisant, au sommet de la colonne, les bornes du corps de matière, poursuit son ascension vers un état, un lieu de nulle part, Sans Nom, l'Infini (?), le Tout (?), l'Un.
C'est de là que Booz pourrait clamer :
« Puisque je suis à Lui redevenu semblable,
 Nous le nommerons Dieu, bien qu'il soit innommable.
 Invisible et pourtant...Il est !"
Ainsi, semblable à Dieu, Booz lui-même, comme chacun de nous, peut dire qu'il est, qu'il est au-delà de la vie, au-delà de la mort. Quand vous lirez et admirerez les poèmes qui suivent le rêve de Booz, gardez ce dernier en mémoire et vous réaliserez que, malgré la diversité des sujets, tous se situent sur cette voie ascendante que suit Cela en quête du Sans Nom. Ils peuvent être cruels contre les marchands dont le business a tué la poésie, ou contre les religions du Livre, coupables de tueries innombrables ; ils peuvent être tendres à l'adresse de l'épouse, où le lecteur cueillera cette merveille : « Ici, l'on ne fait pas l'amour, ici l'on s'aime ».
Et puis, l'inspiration emporte le poète dans l'au-delà ; il se trouve en présence de Jésus, qui veut redescendre sur Terre, malgré le risque d'une nouvelle mise à mort, dans un monde où amour et partage sont d'un autre âge. Ne pouvant l'en dissuader, le poète s'écrie, dans un suprême élan d’Amour ;
« Quand de tous tes amis, auront fui les derniers,
 Seul avec toi, je serai là pour te défendre."
Vous penserez sans doute, à la lecture de tels témoignages, que pour leur auteur, le Dieu suprême est l'amour universel : c'est cela, mais bien plus encore ; l'ignorer serait oublier sa poésie, dont la Beauté, dont le Rythme, de vers en vers, magnifient ce qu'ils expriment.
Dès lors, cet « Invisible qui est », et que tend à révéler le poète, nommons-le Harmonie, Harmonie qui est Beauté pour les sens; Accord, Amour universel pour les cœurs, et reconnaissons, comme le disait Platon, il y a plus de deux mille ans, qu'elle est soutenue par le Rythme, qui nous a été « donné par les Muses pour corriger une tendance à un défaut de mesure et de grâce. »

L’ouvrage est vendu 15 € au profit de Poètes sans frontières. frais de port offerts.
Toute commande, chèque joint, à L’Etrave, 21 rue des veyrières - 84100  ORANGE .
ou, si vous le préférez, vente en ligne : nos éditions : ouvrages 2019.


Vient de sortir en CD :
"les Temps accomplis"  de Vital Heurtebize 
avec la participation de Claire Dutrey.
Il s’agit de l’enregistrement de l’émission radio FM + Montpellier animée par Christian Malaplate : une interview de Vital Heurtebize mais surtout, pour la plus grande partie, le récital de Claire Dutrey que l’animateur présente en ces termes :
« Claire Dutrey donne aux textes, à l’écriture, une autre mesure, un autre champ de perspectives, en réveillant le mystère et la coloration d’un texte. Elle transforme le poème en substance précieuse, elle se fait joaillière du verbe. C’est une sorte de miracle de la transcendance par la magie envoûtante des vibrations nuancées de la voix libérée. Sa voix, qui nous tient sous le charme, réveille ce besoin de poésie qui sommeillait en chacun de nous et plus particulièrement chez ceux qui affirment ne pas aimer la poésie ! On vient en curieux on s’en retourne bouleversé et complètement séduit. »

                                                                                                                                             Christian Malaplate
On prendra autant sinon plus de plaisir à l’écoute de cet enregistrement qu’on en a pris à la lecture du recueil.

 Le CD est vendu 10 € au profit de Poètes sans frontières,  frais de port offerts.
Toute commande, chèque joint, à L’Etrave, 21 rue des veyrières - 84100  ORANGE .


"Sur les Parvis du temple"  recueil de Vital Heurtebize paru en 2018

Cet ouvrage ne surprendra pas le lecteur qui connaît la démarche spirituelle de Vital Heurtebize.


Cette démarche est allée en s’affirmant au fil de ses quarante deux publications : une quête du Divin.
Nous sommes ici dans l’évocation de ce qu’il nomme le passage de l’existence à la vie et qu’il nous présente en trois étapes :
- Les sept marches : il s’agit de l’élévation que tous les êtres humains peuvent entreprendre au cours de leur existence depuis les ténèbres vers la lumière
- Les parvis : La septième marche franchie, la dernière, s’ouvre alors la voie sur les Parvis du Temple. Là, « tout est calme, luxe et volupté » a dit un poète, mais les parvis sont déserts et l’attente dans la solitude se précise, c’est l’heure du bilan.
- La Porte : Une seule question, l’ultime : la Porte du Temple va t-elle s’ouvrir ?  « Frappez et l’on vous ouvrira... » dit-on ?... Voire !
On ne manquera pas d’observer, ici et là, quelques expressions à connotation maçonnique, ne serait-ce que dans le titre de l’ouvrage lui-même. Ne nous y trompons pas : il ne s’agit pas de textes initiatiques selon telle ou telle tradition, mais plus simplement de poèmes écrits au fil de la méditation d’un poète où chacun pourra puiser selon ses attentes spirituelles du moment.


 L’ouvrage est vendu 15 € au profit de Poètes sans frontières.

 Toute commande, chèque joint, à L’Etrave, 21 rue des veyrières - 84100  ORANGE .
 ou, si vous le souhaitez 
 L'ouvrage est vendu en ligne, voir notre rubrique : " éditions - nos ouvrages récents - année 2018."


Parution du CD  "Sur les parvis du temple" de Vital Heurtebize
avec la participation de Claire Dutrey.

Il s’agit de l’enregistrement de l’émission radio FM + Montpellier animée par Christian Malaplate : Une interview de Vital Heurtebize mais surtout, pour la plus grande partie, le récital de Claire Dutrey. 

Le CD est vendu au profit de Poètes sans frontières 10 € à L’Etrave



 

Aucun avis enregistré...
* Code de sécurité
This Is CAPTCHA Image
* Titre
* Prénom
* Nom
* Email
* Téléphone
Mobile
Message
Je souhaite recevoir les différents emails d'informations du site et newsletters.
Informations Légales | ABC DEv. 1.6.9
Réalisé par  ABC IDEA
Contacter PSF - L'Etrave : Poètes sans FrontièresLocaliser PSF - L'Etrave : Poètes sans Frontières