Page précédente

Daniel CUVILLIEZ

Lire entre les maux - Daniel Cuvilliez - - Editions La Nouvelle Pléiade - Janvier 2024 - Recueil de poésie contemporaine .

Daniel CUVILLIEZ
Nouveau
15,00 €
Lire entre les maux - Daniel Cuvilliez - Editions La Nouvelle Pléiade.
Détails
Avis
Contact

"Lire entre les maux" : Daniel Cuvilliez.  Un sourire m’a très vite accueilli : « Un poème est d’abord un immense foutoir, / Un vrai capharnaüm où gisent pêle-mêle:/Un deuil ou un fou rire, un frou-frou de dentelle,/Un soupir langoureux dans la douceur d’un soir ». Ce capharnaüm fait du bien quand on y déniche « les deux maîtres » qui au « temps béni du bonnet d’âne », nous rabattait le caquet : « la blouse grise et la soutane ! ». Un parfum d’encre séchée, de poussière de craie égaré entre Bescherelle et Bled s’évade des pages. La poésie est belle, régulière, légère, grave aussi quand est évoqué « ce monde odieux/Où l’on peut condamner un homme à la torture/ Pour un cours, un poème, une caricature ». Puis, ingénu, le poète interroge : « Comment tomba ta chemisette/ Sous le lilas aux bras poudreux ? » avant d’offrir un double cri d’amour aux aïeuls disparus d’abord : « Mais aujourd'hui que je le dise,/ Privé de scène et de décor,/Mes parents, je vous aime encor. », à l’épouse, la compagne, la femme ensuite : « Et puis sur ta poitrine/ Ma main dans la clarté/ Qui s’invite et dessine/ Un cœur à ta beauté ». Nul doute que Daniel Cuvilliez partage cet amour avec la Poésie : « aimer l’aube, et le soir qui jette/ Mille feux aux bateaux perdus, / la nuit, en robe violette,/ Au bal de tes yeux éperdus…/ Et pour éluder l’anathème/ Se pendre aux mots de son poème ». Lire entre les maux est une grande qualité que peu possèdent.
Quel superbe résumé de vie !  
                                                                                                                                           Hervé Kauffer

 

Palindrome
 
Je me suis extirpé des rides et des maux,
j’ai fait fondre les ans aux brûlures de l’âge,
entrepris à rebours le long pèlerinage
du cercueil entrouvert jusqu’aux fonts baptismaux.
 
J’ai reconnu ta voix vibrante comme un psaume
et vu deux cœurs danser au creux de leurs berceaux.
D’un gosse au tableau noir j’ai croisé le fantôme…
 
Mon père m’attendait glorieux sur l’estran,
ma mère m’a serré sur son sein en pleurant
 
et j’ai relu ma vie ainsi qu’un palindrome.
 
Daniel Cuvilliez

 


Aucun avis enregistré...
* Code de sécurité
This Is CAPTCHA Image
* Titre
* Prénom
* Nom
* Email
* Téléphone
Mobile
Message
Je souhaite recevoir les différents emails d'informations du site et newsletters.
Dans la même catégorie...
Nouveau
Erick GAUSSENS HILLWATER
" Chaises vides au Luxembourg " : Érick Gaussens Hillwater  laisse envoler son âme et son cœur au plus secret de la Nature, il rêve à ce qu’il voit, à ce qu’il ne voit pas, à ce qu’il imagine, il...
15,00 €
Nouveau
Isabelle GAYET
" Soif d’infini ":  Isabelle Gayet est une poète au talent confirmé qui nous offre un recueil rempli de lumière. "Soif d’infini," nous transporte avec douceur, d’une nuit sans étoile jusqu’à...
15,00 €
Nouveau
Thérèse-Françoise CRASSOUS
" D’Îles en Elles ou Îles singulières": C’est toute une vie que nous conte poétiquement Thérèse-Françoise Crassous , à travers les voyages et les sentiments. Nous visitons plusieurs îles, îles de...
15,00 €
Informations Légales | ABC DEv. 1.6.9
Réalisé par  ABC IDEA
Contacter PSF - L'Etrave : Poètes sans FrontièresLocaliser PSF - L'Etrave : Poètes sans Frontières