Page précédente

Nadine NAJMAN

Encore une danse - Nadine Najman - Editions La Nouvelle Pléiade - Mars 2021 - Grand prix de la Pléiade 2020 - recueil poétique France

Nadine NAJMAN
Nouveau
15,00 €
Encore une danse - Editions La Nouvelle Pléiade
Détails
Avis
Contact

" Encore une danse " : Ce recueil en quatre partie nous invite à la réflexion sur la vie, avec ses hauts et ses bas. Nous entrons d’abord « Aux portes de la nuit » dans une danse parfois macabre où cauchemar, orage, néant, coma se côtoient, et je dirai que le lecteur a alors franchi ces portes où déboussolé, il erre au milieu d’un désespoir qui n’a jamais dit son dernier mot « pour rejoindre tous ceux que la mémoire efface ».  La deuxième partie intitulée « Un peu de musique », semble une renaissance, comme si cette musique ouvrait sur d’autres horizons, d’autres accords, d’autres fêtes, un autre bonheur qui ronronne avec « le cistre, la mandore et le psaltérion ». Le chapitre suivant, « Et un peu d’humour », nous emporte légèrement vers les rivages de la séduction, des sentiments amoureux et des moqueries salvatrices, quand l’anachorète est en rut, où la princesse réchauffe un plat surgelé et on croise le fanfaron qui a perdu sa fanfare. Dans la dernière partie, « Pour boucler mes rêves », on va au bout de ses rêveries, là où la raison s’achève, quand « au cœur de la pierre, bat le cœur du monde ».
Finalement ces rêves sont bien concrets, ceux de l’enfance où les sculpture déambulent au Luxembourg, un enchantement du réel sans véritable promesse mais avec beaucoup de tendresse.

               Orage d'automne

Le tonnerre a grondé, venant de l'horizon,
Puis deux éclairs fourchus ont visé le village
Dans un seul hurlement. Dès cet appel sauvage,
Sont arrivés tous les tracas de la saison.

À la fenêtre la plus haute du donjon,
Je m'assieds en silence et contemple l'orage.
Vers l'eau du ciel noirci je tourne mon visage
Et je pleure sans larme, absurde Cendrillon.

Est-ce ma faute ou celle d'un sort qui m'oppresse
Si personne n'a su forcer ma forteresse,
Si l'automne a le goût et la couleur du sang,

Et si tous mes espoirs sont restés lettre morte ?
Apporté par le vent qui va tourbillonnant,
Un tas de vieux remords danse devant ma porte.

                                       Nadine Najman
Aucun avis enregistré...
* Code de sécurité
This Is CAPTCHA Image
* Titre
* Prénom
* Nom
* Email
* Téléphone
Mobile
Message
Je souhaite recevoir les différents emails d'informations du site et newsletters.
Dans la même catégorie...
Nouveau
Cathy BERENGUER-JOLY
"Roncier d'Amour Roncier de Vie" : Ce court recueil est un petit trésor, une délicatesse à s’accorder lorsque du livre les lignes du temps se rejoignent en une unité réconfortante, quand l’âme du...
15,00 €
Philippe COURTEL
"Au seuil de l’imaginaire" : Voilà un produit éditorial qui, avec une certaine insolence, se joue des codes de la poésie. Ici, il n’y a ni rime, ni mètre, ni strophe, ni vers. Il y a, un monde, celui...
20,00 €
Marlise BENOIT
"L’hésitation du jour " : La poésie de Marlise Benoit exhale ces parfums d'automne qui nous saisissent le cœur et qui, contrairement à ce qu'a dit le poète, ne nous bercent pas d'une langueur...
15,00 €
Nouveau
Armelle DUPIAT-AELLEN
"Soleil d’Argent" : C’est l’histoire d’une rencontre, entre l’exil et l’enracinement, le masculin et le féminin, l’espoir et la réalité, le récit et la poésie, dans cette région de l’Allier à la...
17,00 €
Informations Légales | ABC DEv. 1.6.9
Réalisé par  ABC IDEA
Contacter PSF - L'Etrave : Poètes sans FrontièresLocaliser PSF - L'Etrave : Poètes sans Frontières